Chargement...

Jhon Picard Byron, Ethnologue, Professeur à l'Université d'Etat d'Haïti

Coordonnées professionnelles 

Faculté d’Ethnologie/UEH, 10, rue Magloire Ambroise, HT-6110 Port-au-Prince, Haïti
Email : jhon_picard.byron@ueh.edu.ht


Thèmes de recherche 

Discours et représentations politiques ; histoire des idées politiques (20e siècle, Haïti) ; histoire de l’ethnologie haïtienne.



Intitulé de la recherche au sein d’ALTER

Dr Théodule Alexis dans la mémoire des petites gens du Portail Saint-Joseph



Axe 3. Histoires orales alternatives, professionnalisation et supports. 

Résumé de la recherche au sein d’ALTER.

Le Dr Théodule Alexis est un médecin qui exerçait au Portail Saint-Joseph, quartier populaire proche de la Saline et à proximité des marchés de la Croix des Bossales et de Tête-Bœuf. Le moment fort de sa carrière correspond sans nul doute avec le règne de François Duvalier (de la fin des années 1950 et au début des années 1970). Décédé en 1971, sa mémoire est demeurée vive dans ce quartier jusqu’à la fin des années 1980. Au cours de ses années, son nom a été souvent évoqué dans les conversations de toutes les catégories d’âges. Les gens qui en parlaient ne l’avaient pas nécessairement connu. La mémoire du médecin concurrençait celles des Tonton-makout, barons de la zone (Bel air et Portail Saint-Joseph) tels que Ti-Bobo, Bòs Pent... Peut-être même celle d’un autre Docteur, François Duvalier. Les gens prétendaient même, en chuchotant, bien entendu, qu’il y avait eu beaucoup plus d’assistants aux funérailles du Docteur du Quartier qu’à celles du Docteur-Président.
Qu’est-ce qui reste de la mémoire de ce médecin? Qu’est-ce qui lui a valu la reconnaissance des habitants du Portail Saint-Joseph? Cette recherche vise à recueillir des témoignages et des récits sur le Dr Alexis sur trois générations, puis, à les recouper. On mettra par la suite en évidence ce qui fait la singularité de ce personnage qui n’était sans doute pas un politique actif.
En tenant de la dispersion des gens du quartier, il faudra étendre l’enquête à la Diaspora haïtienne de Miami et New-York et à d’autres quartiers de Port-au-Prince où vivent un nombre important d’anciens résidents du Portail Saint-Joseph.



Principales publications

  • 2012, « Jean Price-Mars, la formation de "l’école haïtienne d’ethnologie" et le vodou », in Emile Eadie, L'Esclavage de l'Africain en Amérique du 16e au 19e siècle - Les Héritages, PUP, Perpignan.
  • 2008, « Le nationalisme haïtien et la mémoire de l'esclavage », in Vincent Auzas & Bogumil Jewsiewicki, Traumatisme collectif pour patrimoine, PUL, Québec.
  • 2012, "Historical and political stakes in teaching the slave trade and slavery in Haitians Schools", in Paul E. Lovejoy and Benjamin Bowser (Edited by), The Transatlantic Slave Trade and Slavery: New Directions in Teaching and Learning, Africa World Press, New Jersey.
  • 2014, « La pensée de Jean Price-Mars : entre construction politique de la nation et affirmation de l’identité culturelle haïtienne », in Jhon Picard Byron (Dir.), Production du savoir et construction sociale. L'ethnologie en Haïti, PUL/Éditions de l'UEH, Québec/Port-au-Prince.
  • 2014, (Dir.), Production du savoir et construction sociale. L'ethnologie en Haïti, PUL/Éditions de l'UEH, Québec/Port-au-Prince.