Chargement...

Dimitri Béchacq, Anthropologue, Chargé de recherche au CNRS, Coordinateur ANR ALTER, Responsable Axe 3.

Coordonnées professionnelles 

CNRS-UMR 8053 CRPLC/Centre de Recherche sur les Pouvoirs Locaux dans la Caraïbe, Université des Antilles, BP 7209, 97275 Schoelcher Cedex – Martinique
Email : d.bechacq@free.fr


Thèmes de recherche

Anthropologie et histoire de la migration haïtienne ; formations identitaires, religieuses et historiques à partir de la Caraïbe ; circulations et filiations intellectuelles et idéologiques transcoloniales



Intitulé de la recherche au sein d’ALTER

Histoires orales et migrations entre Haïti et les Antilles françaises.



Axe 1. Histoires orales alternatives, mobilités et espaces de circulation 

Résumé de la recherche au sein d’ALTER.

Il s’agirait d’examiner l’élaboration de récits par les migrants et descendants de migrants haïtiens à partir des Antilles françaises. D’une part, les stratégies, les pratiques et les valeurs induites dans le fait de migrer participent-elles à l’émergence de figures héroïques ? L’enquête s’appliquera à recueillir les témoignages au sein de différents groupes, sur des personnages marquants et leurs trajectoires. Sera interrogé le rapport entre la geste d’un héros dans la migration et les discours d’une communauté d’expériences forgée au fil des vécus migratoires. Cela pose la question de la temporalité de ces discours, en considérant la transformation, sur la durée, des valeurs qui définissent l’exemplarité d’un personnage de référence et qui dévoilent, en creux et à un moment donné, celles d’une société.
D’autre part, la construction de figures héroïques alternatives dans la migration pourrait être articulée avec l’archétype du héros dans l’imaginaire haïtien, archétype fondé sur une résistance à l’oppression. L’enquête porterait sur la mobilisation de modèles héroïques appartenant au passé pour appréhender des situations migratoires contemporaines se posant en termes d’exclusion, d’oppression et de conflits. Les héros des uns n’étant pas forcément ceux des autres, l’existence de personnages de référence dans la migration invite donc à analyser la dimension morale et contextualisée d’un héroïsme quotidien et ordinaire. Cette recherche aurait donc pour double objectif de montrer si et comment des migrants sont constitués en tant que figures héroïques alternatives et comment la migration peut être, mobilisée, ou pas, pour élaborer d’autres modèles de comportements.



Principales publications

  • 2014, « Le secteur vodou en Haïti : esthétique politique d’un militantisme religieux (1986-2010) », Histoire, monde et cultures religieuses, n° 29, pp. 101-118.
  • 2014, « L’ethnologie et les troupes folkloriques haïtiennes. Politique culturelle, tourisme et émigration (1941-1986) », in Byron, J. P. (dir.), Production du savoir et construction sociale. L’ethnologie en Haïti, Ed. de l’Université d’État d’Haïti/Presses de l’Université de Laval, Port-au-Prince, pp. 123-152.
  • 2012, « Histoire(s) et actualité du vodou à Paris. Hiérarchies sociales et relations de pouvoir dans un culte haïtien transnational », Studies in Religion/Sciences Religieuses, vol. 41, n° 2, pp. 257-279.
  • 2007, « La diaspora haïtienne à Paris. Significations, visibilités et appartenances », in Burac, M. & Audebert, C. (dir.), Dynamiques migratoires de la Caraïbe, Karthala, Paris, pp. 253-271.
  • 2006, « Les parcours du marronnage dans l’histoire haïtienne. Entre instrumentalisation politique et réinterprétation sociale », Ethnologies, vol. 28, n° 1 : 203-240.