Chargement...

Delide Joseph, Historien, Postdoc au CNRS

Coordonnées professionnelles 

CNRS-UMR 8053 CRPLC/Centre de Recherche sur les Pouvoirs Locaux dans la Caraïbe, Université des Antilles, Campus Schoelcher, BP 7209, 97275 Martinique.
Email : delidejoseph@gmail.com


Thèmes de recherche

Mondes américains et caribéens; histoire moderne et contemporaine de la Caraïbe ; esclavage et traite transatlantique; histoire orale dans la Caraïbe; socio-histoire des élites caribéennes ; émergence et évolution de l’Etat haïtien ; histoire des intellectuels haitiens; migration antillaise en Haïti.



Intitulé de la recherche au sein d’ALTER

Immigrations antillaise (Martinique et Guadeloupe) en Haiti XIXe-XXe siècles. Le destin de la famille Sénécal.



Axe 1. Histoires orales alternatives, mobilités et espaces de circulation 

Résumé de la recherche au sein d’ALTER.

Marie Léonard Sénécal est né en 1807 en Guadeloupe et décédé en Haïti dans les années 1870. Fils d’une famille de commerçants, affranchi après la naissance, il devient un activiste politique très dynamique dans les années 1848 en Guadeloupe. L’influence grandissante de L. Sénécal sur les cultivateurs de Guadeloupe entraîne des réactions répétées des autorités établies, qui le considèrent comme une menace pour la tranquillité publique. Arrêté, jugé et condamné aux travaux forcés en 1851, il est libéré en 1862, année de son arrivée en Haïti, sa terre d’exil. Il est reçu par le président haïtien, Nicolas Geffrard, mais son âge très avancé ne lui permet pas de s’investir dans le milieu politique. L. Sénécal se lance dans le commerce de détail en Haïti, afin de nourrir ses deux fils, Alexandre et Fontenelle Sénécal. La famille Sénécal d’Haïti est finalement séparée en deux grandes branches : l’une est installée dans la ville de Jérémie (puis à Port-au-Prince) et l’autre à Jacmel. Il s’agit d’étudier l’intégration de la famille Sénécal dans la société haïtienne, en mobilisant les archives écrites et orales.



Principales publications

  • 2013, « L’engagement des intellectuels haïtiens dans la lutte contre la traite et l’esclavage : 1804-1843 », Revue du Philanthrope, PURH, n°4, pp. 75-85.
  • 2017, L'Etat haitien et ses intellectuels. Socio-histoire d'un engagement politique (1801-1860), Port-au-Prince, Ed. Le Natal (à paraître en mai).