Chargement...

Céline Flory, Historienne, Chargée de recherche au CNRS

Coordonnées professionnelles 

Mondes Américains – UMR 8168 EHESS - 190 avenue de France - 75013 Paris
Email : celflory@gmail.com




Thèmes de recherche

L’engagisme dans le monde atlantique post-esclavagiste ; La mémoire de l’engagisme à la Guyane et aux Antilles françaises (XIXe-XXIe siècles).



Intitulé de la recherche au sein d’ALTER

Figures de l’engagisme indien, chinois et africain dans les Antilles françaises

Axe 1. Histoires orales alternatives, mobilités et espaces de circulation 

Résumé de la recherche au sein d’ALTER.

La recherche vise à identifier et analyser des figures d’engagés, présentes dans la mémoire collective, dans la mémoire de leurs descendants et dans les mémoires familiales. 

A travers l’étude des conditions d’émergence de ces figures et des récits construits sur celles-ci, il s’agira d’analyser les traces contemporaines laissées par l’expérience migratoire spécifique de ces engagés d’origine continentale différente et pris dans des systèmes migratoires ayant chacun leurs spécificités, bien que tous s’exécutent dans un même cadre législatif, celui de l’engagisme. Quelle place ces populations et leur histoire occupent-elles dans la mémoire collective ? 

Depuis plus d’une dizaine d’années, la mémoire de l’engagisme indien est fortement revendiquée par des personnes s’identifiant comme descendants d’indiens. Quels sont les figures et les récits sur lesquels s’appuient ces acteurs pour construire cette mémoire ? Il sera d’ailleurs question d’interroger la place de la figure héroïque dans cette mémoire ; est-elle centrale ou sont-ce d’autres vecteurs qui constituent le ou les piliers de celle-ci ?

Qu’en est-il pour l’engagisme africain et l’engagisme chinois, dont l’histoire ne fait pas l’objet, jusqu’à présent, d’une telle revendication, d’une telle exposition ? Comment la singularité historique de ces trois expériences migratoires, de chacun de ces engagismes, se traduit-elle dans la construction de ces figures héroïques et dans la transmission de ces récits, tant à l’échelle familiale, du « groupe » qu’à celle de la société dans son ensemble.



Principales publications

  • 2015, De l’esclavage à la Liberté Forcée. Histoire des travailleurs africains engagés dans la Caraïbe française au XIXe siècle. Paris, Karthala/Société des Africanistes, 456 p.
  • 2015, « Les frontières de l’intime. Unions et alliances matrimoniales des travailleurs africains engagés en Martinique post-esclavagiste (1862-1902) », in Mariage et métissage dans les sociétés coloniales. Amériques, Afrique et Iles de l’Océan Indien (XVIe-XXe siècles), G. Brunet (éd.), Bruxelles, Peter Lang, p. 225-245.
  • 2014, « Sierra Leone Indentured Workers in Guyana and Martinique in the Nineteenth Century», in Slavery, Abolition and the Transition to Colonialism in Sierra Leone, P. E. Lovejoy et S. Schwarz (éds.), Trenton, Africa World Press, p. 257-272.
  • 2011, « New Africans in the Post-Slavery French West Indies and Guiana : Close Encounters ? (1854-1889) », in Paths of the Atlantic Slave Trade. Interactions, Identities and Images, A. L. Araujo (éd.), New-York, Cambria Press, p. 109-130.